16 février 2017 : lancement de la campagne 2017 du Denier en Ille-et-Vilaine

DenierLe diocèse de Rennes lance la campagne du Denier de l’Église 2017 le weekend du 16 février. De nouveaux visuels viennent interpeller les donateurs en mettant l’accent sur la figure du prêtre et sa mission pour l’Église au plus près de tous.La campagne 2017 est centrée sur la figure du prêtre

Le 16 février, le diocèse lance la collecte du Denier pour l’année 2017. À cette occasion, vous découvrirez une nouvelle campagne de communication qui mettra en avant des figures de prêtres

Une étude nationale sur le Denier

En effet, l’étude conduite auprès des 30-50 ans, par la Conférence des Évêques de France, a mis en valeur plusieurs constats :

  • le Denier n’est pas un don comme les autres puisqu’il prend sa racine dans la mission d’annoncer l’Évangile ;
  • la  mission  d’Église  est  perçue  selon  des « besoins »  différents :  besoin  spirituel (vivre sa foi, volonté de vivre en Chrétien, selon les Évangiles), besoin rituel (tradition, sacrements), besoin sociétal (rassemble-ment, présence auprès des plus démunis) ;
  • la figure du prêtre demeure centrale  ;
  • une méconnaissance concernant les ressources  de  l’Église  avec  des  confusions notamment entre la quête et le Denier.

170216_Denier_NOUS PRIONS_sAussi, il nous a semblé essentiel de placer au cœur de la campagne le message d’amour et de paix de l’Évangile qui constitue une réponse à l’actualité du monde. Vous pourrez découvrir cette campagne tout au long de l’année :

  • sur les affiches et dépliants dans vos paroisses,
  • sur le site de don en ligne du diocèse de Rennes et celui du Denier pour les neuf diocèses de l’Ouest : www.denier-ouest.com,
  • dans un petit journal d’information envoyé aux donateurs en novembre de chaque année
  • par des campagnes de publicité locales dans des journaux et des sites Internet d’actualité

La principale ressource du diocèse

Comme le rappelle le Code de Droit Canonique, le Denier a pour mission d’« organiser le culte public, procurer l’honnête subsistance du clergé et autres ministres ». (Can. 1254). Cette contribution financière est versée librement par les catholiques au diocèse et est destinée à la vie matérielle des prêtres, leur rétribution et les salaires de certains laïcs en mission ecclésiale (1).

170216_Denier_NOUS PARTAGEONS_sCette contribution reste la principale ressource du diocèse parmi les cinq grandes ressources auprès des fidèles (Denier, quêtes, casuels, legs auxquels il faut ajouter les offrandes de messe).

L’Église est ainsi dépositaire de la générosité de ses contributeurs puisque les baptisés, dans un esprit missionnaire et de solidarité, fournissent un effort afin que l’Église puisse pourvoir à ses missions spirituelles et temporelles. Le Denier est collecté par les paroisses auprès de leurs paroissiens pratiquants réguliers ou non.

Par votre don, vous devenez acteur de l’évangélisation en permettant de rémunérer des prêtres, des laïcs en mission ecclésiale et de former les séminaristes.

L’Église catholique peut ainsi accomplir  la  mission  confiée  par  le Christ à l’apôtre Pierre : « Annoncer l’Évangile, littéralement la Bonne Nouvelle », à tous les hommes. Cela implique aussi bien l’annonce de la foi à des non chrétiens, que le fait de fortifier les fidèles eux-mêmes dans la foi à travers la vie des communautés paroissiales. Cette mission n’est pas seulement du ressort des clercs, des religieux. Le concile de Vatican II (1962-1965) a solennellement rappelé que chaque baptisé est appelé à témoigner de la Bonne Nouvelle, là où il se trouve, avec ses propres talents et charismes.

Le message universel doit être décliné dans l’air  du  temps  et  cet  enjeu  nécessite  des moyens matériels, d’où cette campagne de communication.

Dépliant Denier

Téléchargez

le dépliant

du Denier 2017

(1) Au fil du temps, et plus encore depuis le concile Vatican II, des laïcs se sont mis au service de l’Église aux côtés des prêtres. Ils remplissent des tâches administratives ou occupent des fonctions d’animateurs en pastorale. Parmi eux, certains sont salariés.